⚠️ Derniers vélos disponibles. Commandez aujourd'hui, soyez livrés dans 48h/72h ! ⚠️

"Savoir Rouler à Vélo" : le nouveau permis vélo des enfants

Franck Caudrelier - 01 mars 2021

Enfant école Programme SRAV permis vélo

Aller à l’école à vélo, ce n’est pas encore le réflexe des Français. Au contraire, la bicyclette ne représente que 2% des modes de transport utilisés pour les trajets scolaires, selon une étude publiée par Eco CO2* en septembre 2020. C’est dans l’optique d’inverser cette tendance que le Ministère des Sports a lancé officiellement en avril 2019 le programme SRAV ou "Savoir Rouler à Vélo". Un permis vélo enfant à destination des 6-11 ans délivré à l’issue d’une formation visant à maîtriser la pratique du vélo de manière autonome dans les conditions réelles de circulation. Généralisé en 2022, Gibus Cycles vous explique en détail comment votre enfant va monter en selle au plus tard en CM2 avec un permis cycliste.

Un permis vélo généralisé

Le “permis cycliste enfant” existait depuis quelques années à l’initiative d’acteurs comme l’association Prévention MAIF ou les Moniteurs cyclistes français (MCF), syndicat professionnel regroupant plus de 1 000 brevets d’État diplômés de la filière cycliste. Sous la forme d’interventions en milieu scolaire par des bénévoles ou de cours et stages extrascolaires, ils ont déjà œuvré à la délivrance de milliers de permis vélo aux enfants.

Ces actions déjà soutenues par le Gouvernement se sont vues renforcées en avril 2019 avec l’annonce du lancement du programme “Savoir Rouler à Vélo”. Elles ont alors basculé et intégré ce nouveau dispositif officiel apportant une caution supplémentaire à leur mission initiale.

Le programme régi par le Ministère des Sports en collaboration avec ceux de l’Education Nationale, des Transports et de l’Intérieur, s’inscrit dans le cadre global de la loi d’orientation des mobilités (LOM) et plus spécifiquement dans le Plan Vélo et Mobilités. 

Loi LOM et Plan Vélo et Mobilités : kézako ?


L’objectif de la loi LOM est simple : des transports du quotidien à la fois plus faciles, moins coûteux et plus propres. Publiée en 2019 au Journal Officiel, elle est organisée autour de 3 piliers que sont l’investissement dans les transports du quotidien, l’encouragement aux nouvelles solutions de mobilité et l’engagement vers une mobilité plus propre.

Quant au Plan Vélo, présenté en septembre 2018, son objectif est de multiplier par trois l'usage du vélo en France afin de passer de 3% en 2018 à 9 % de déplacements à l'horizon des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris de 2024. À titre de comparaison, en Allemagne, le vélo représente 10% des déplacements et pour les Pays-Bas, il grimpe jusqu’à 28%. La France se positionnant seulement au 25ème rang dans l’Union Européenne.

* L'étude publiée par Eco CO2 mentionnée en introduction à retrouver sur leur site internet.

Les objectifs du “Programme Savoir Rouler à Vélo”

A l’instar du dispositif “J’apprends à nager”, un enfant doit savoir lire, écrire, nager… et dorénavant pédaler sur un vélo avant son entrée au collège.

L’objectif du Gouvernement est de former 870 000 enfants, de 6 à 11 ans d’ici à 2022, à la maîtrise de la pratique du vélo de manière autonome dans les conditions réelles de circulation.

Progresser en matière de sécurité routière

Malgré une baisse généralisée du nombre de morts sur les routes, le nombre de cyclistes tués, lui, ne baisse pas autant qu’espéré. Entre 2010 et 2019, la mortalité des usagers de vélos a augmenté en moyenne de 2,7 %.

Ce n’est pourtant pas une fatalité et le programme SRAV est l’une des solutions apportées, amenant le cycliste en herbe à mieux connaître son vélo à circuler sur la voie publique tôt dans sa vie. Avoir des premiers éléments du code de la route leur apporte les clés pour se déplacer en sécurité tout au long de leur vie.

Promouvoir la mobilité douce

C’est l’un des grands enjeux du Plan Vélo, favoriser les déplacements quotidiens en vélo. Pour se rendre à l’école, pour les loisirs extra-scolaires, pour partager des moments en famille…

La route est encore longue quand on sait que 30% des trajets scolaires en 2020 sont réalisés en voiture mais cela commence dès le plus jeune âge : pour faire de leur d’un jeu d’un jour, leur réflexe de toujours, mais aussi, celui de leur parents.

C'est d'ailleurs le pari de la municipalité de Labège qui offre le premier vélo à ses habitants âgés de 3 à 6 ans.

Encourager une activité physique régulière

Quatre enfants et adolescents sur dix (41,8%) seulement atteignent les recommandations de l’OMS de 60 minutes d'activité physique par jour ! Pour répondre à ce défi, le vélo se présente comme une solution facile pour donner le goût de l’effort tout en s’amusant.

Amener le vélo sur la route de l’école comme dans la cour de récréation avec le permis vélo généralisé ne peut être qu’une bonne nouvelle pour lutter contre le fléau de la sédentarité chez les jeunes.

Infographie Objectifs SRAV permis vélo Savoir Rouler à Vélo

La formation dans le détail

Pour généraliser l’apprentissage du vélo, la formation d’une durée moyenne de 10 heures ont été axées sur 3 grands blocs d’acquisition de compétences :

Bloc 1 - Savoir pédaler : maîtriser les fondamentaux du vélo

L’enfant doit ici savoir maîtriser son équilibre, pédaler, tourner et freiner en toute autonomie. C’est l’apprentissage du BA-BA de la conduite sur 2 roues. 

Bloc 2 - Savoir circuler : découvrir la mobilité à vélo en milieu sécurisé

Dans un second temps, l’enfant apprend à se déplacer en groupe et à communiquer pour informer les autres d’une volonté de changer de direction. Le tout dans un milieu sécurisé qui lui permet d’être en sécurité tout en découvrant également la signalétique. 

Bloc 3 - Savoir rouler à vélo : circuler en autonomie sur la voie publique

La dernière étape est le passage sur la voie publique afin d’être confronté à un environnement réel. Savoir gérer les risques en anticipant et en connaissant différents espaces de pratique. 

4 piliers compétences SRAV Savoir Rouler à Vélo Permis Vélo

Comment faire passer le permis vélo à son enfant ? 

Un déploiement actuel progressif 

Le programme sera généralisé dans l’Hexagone à l’horizon 2022 mais dans certaines villes et écoles, les acteurs se sont déjà mis en selle. C’est notamment le cas à Montpellier avec l’association Le Bonheur à Vélo qui a vu le jour à l’été 2020 et a commencé à former les élèves de plusieurs écoles héraultaises. Cette association itinérante vient dans les écoles accompagnée d’une remorque dans laquelle sont stockés ses vélos, des casques, et des gilets jaunes.

Les partenaires du programme

Les écoles primaires deviennent ainsi légalement parties prenantes de cet apprentissage. Pour autant, si cela n’est pas possible les écoles ont pour mission de diffuser aux écoliers et aux familles les offres de formation. Elle peut être alors dispensée sur tout le territoire dans le temps périscolaire ou extrascolaire par le biais des nombreux partenaires du Programme « Savoir Rouler à Vélo ». 

Les acteurs comme la Fédération Française de Cyclisme, de Cyclotourisme, de Triathlon ou encore la Fédération des Usagers de la Bicyclette, mobilisent tous leurs clubs, afin de les accompagner dans le déploiement auprès de leurs élèves. Les célèbres USEP et UFOLEP font également partie du dispositif au même titre que l’Association de Prévention Routière qui apporte son soutien.

Cela représente plus de 1200 clubs ou associations. Les opérateurs du permis vélo sont répertoriés sur la cartographie du site internet. Les familles comme les professeurs des écoles pourront y trouver les coordonnées du club le plus proche, des tutoriels pédagogiques ou encore des kits de communication. 

Qui sont les formateurs et encadrants du programme ? 

Au sein de ces clubs et associations, ce sont des référents “Mobilité à Vélo”, formés à une pédagogie d’apprentissage à destination d’un public enfant, qui interviennent pour les 3 blocs d’apprentissage du permis vélo.

Un brevet “Initiateur Mobilité à Vélo” autrement appelé IMV et un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) “Educateur Mobilité à Vélo” ont vu le jour dès 2015 par l'ICAMV (Instance de Coordination de l'Apprentissage de la Mobilité à Vélo) afin de former ces intervenants.

Ces formateurs sont d’ailleurs souvent engagés dans le cadre du programme intitulé “Remise en Selle” qui vise également à favoriser la pratique du vélo mais s’adresse quant à lui à un public adulte souhaitant reprendre confiance en 2 roues. 

Vague verte - Footer Gibus Cycles